Relations presse

Mauritanie

Communiquer en Afrique dans un pays essentiellement musulman comme la Mauritanie revêt plus d’un défis, ce d’autant plus lorsqu’on est étranger aux réalités et à l’environnement médiatique de ce pays. Découvrez avec Clipse l’essentiel de l’environnement médiatique de la Mauritanie, et ces astuces qui peuvent vous sauver la mise.

SOMMAIRE

Présentation générale

La République islamique de Mauritanie est un État d'Afrique occidentale bordé par le Sahara occidental, le Maroc, l'Algérie, le Mali et le Sénégal. Dirigé par Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani depuis le 1er août 2019, le pays est essentiellement islamique avec comme langue officielle de l’arabe. On y parle aussi le pulaar, le soninké et le wolof. La capitale de la Mauritanie est Nouakchott et sa monnaie le ouguiya. 1 Ouguiya (MRU) est égal à 0,0231 euro. La Mauritanie couvre une superficie de 1 million de km² et compte une population de 4,3 millions d'habitants. Il a acquis son indépendance de la France en 1960. Le pays abrite la 7e ville sainte de l’islam. Son territoire a abrité plusieurs empires comme celui du Ghana avant de passer sous contrôle français au début du XXe siècle. Aujourd’hui, la Mauritanie bénéficie d’un environnement international favorable, dans le contexte de la hausse des prix des minerais exportés par le pays et de la faible hausse des prix du pétrole importé. Selon les données de la Banque mondiale, la croissance économique a considérablement augmenté, de 3,6 % en 2018 à 5,9 % en 2019. Les prévisions de croissance en 2020, initialement estimées à 6,3 %, n’ont pas été atteintes en raison de la pandémie de la Covid-19. L’inflation a augmenté de 2,3 % en 2019 à 3,9 % en 2020. Après des excédents budgétaires en 2018 (3,3 % du PIB) et 2019 (2,1 %), la loi de finance rectificative 2020 retenait en mai un déficit de 5 % du PIB. Le pays a en outre progressé dans le classement annuel Doing business de la Banque mondiale, passant de la 176e place en 2015 à la 148e en 2019. Le ratio du service de la dette sur recettes budgétaires se situe à 14,8 % du PIB en 2020.
Bien que la dette publique soit viable (65,8 % du PIB en 2020), le risque global et externe de surendettement reste élevé. Le secteur bancaire reste par ailleurs exposé à un risque de manque de liquidité, malgré les nouveaux instruments introduits par la Banque centrale mauritanienne. L’activité économique devrait rebondir en 2021-2022 grâce à une reprise des investissements directs étrangers (IDE) et à une augmentation de la production extractive. Initialement attendues pour 2022, les premières recettes d’exploitation du gaz découvert au large des côtes pourraient cependant n’être perçues qu’à compter de 2023.

Etat de la presse

Mauritanie

La constitution garantit la liberté d'opinion, de pensée et d'expression. Les médias mauritaniens expriment de nombreux points de vue mais les journalistes pratiquent l'autocensure sur la couverture de sujets sensibles tels que l'armée, la corruption, l'islam et l'esclavage. Dans son rapport 2017 sur la liberté de la presse, Freedom House classe le pays comme partiellement libre. L'ONG présente l'environnement légal, politique et économique des médias mauritaniens et classe le pays à la 55e place du classement mondial sur la liberté de la presse 2017 de Reporter sans frontières.
La presse écrite mauritanienne comprend plusieurs publications indépendantes aux côtés de celles contrôlées par l'Etat. La radio y reste la principale source d'information de la population. Le pays compte cinq stations de radio indépendantes et cinq chaînes de télévisions. Le taux de pénétration d'Internet à dépassé les 15% et permet une croissance des médias en ligne. Cependant, le financement des médias privés reste l'un de principaux problèmes au développement de l’environnement médiatique du pays.

Benjamin Mampuya, fondateur de Clipse, donne ses conseils sur le meilleur moment pour diffuser son communiqué vers l'Afrique

Les médias principaux

Mauritanie

Le Défi (le tabloïd le plus vendu) et Radio Plus, tous deux détenus par Defimedia Group L'express (le quotidien de qualité le plus vendu) Le Mauricien (quotidien du soir) et Weekend (journal du dimanche), tous deux détenus par Le Mauricien Les gens regardent la télévision nationale d'État appelée MBC, principalement pour les informations, mais elle est largement considérée comme un outil du gouvernement et pas du tout indépendante.

Les principaux médias en Mauritanie sont notamment les médias publics, placés sous le contrôle du ministère de la communication. Il s’agit notamment de l’agence mauritanienne d’information, les quotidiens gouvernementaux Horizons(en français) et eChaab en (en arabe), les entreprises de radiodiffusion et télédiffusion nationales Radio Mauritanie et Télévision Mauritanie. Les gens regardent la télévision nationale d'État, la MBC, principalement pour les informations, mais elle est largement considérée comme un outil du gouvernement et pas du tout indépendant. Dans le secteur privé, il y a entre autre le tabloïd Le défis, qui est le journal le plus vendu du pays et la Radio Plus, tous deux détenus par le groupe Defimedia. A ces organes l’on peut ajouter les quotidiens L'express, Le Mauricien (quotidien du soir) et le Weekend (journal du dimanche). La presse en ligne y est naissante.

Spécificités RP

Mauritanie

Pour entrer en contact avec un journaliste mauricien, il est préférable de lui envoyer dans un premier temps un email, puis suivre par téléphone ou par message WhatsApp. Ce dernier cas est à privilégier lorsque le premier contact est déjà établi.
Il est également à noter qu’en Mauritanie, le contenu éditorial médiatique n’est pas monnayable. Il est publié gratuitement si le personnel du journal pense qu'il est digne d'intérêt. Par contre, les seuls contenus payables sont les publireportages et la publicité. La relation entre les agences et les journaux est normalement assez amicale, les gens ont tendance à bien se connaître car il s'agit d'un petit marché.

 
 
 
 

1 communiqué  ->  23 articles