"Pour rédiger un portrait de personnalité, il ne faut pas se limiter au contenu d’un communiqué"

Patrick Ndungidi est journaliste et fondateur d’African Shapers, un site web d’information spécialisé dans la promotion des leaders africains qui se démarquent sur le continent et ailleurs. Le rédacteur en chef nous détaille les considérations à prendre pour rédiger un article portant sur une nomination. Interview.




Clipse : Pouvez-vous nous présenter le site web African Shapers et nous parler de ses objectifs et intérêts ?

Patrick Ndungidi : African Shapers publie des profils de leaders et de professionnels africains qui font l’actualité du continent avec un accent particulier porté sur les femmes et les jeunes. La ligne rédactionnelle a été conçue pour faire d’African Shapers le Média de référence de tous les Africains, acteurs du changement, vivant en Afrique et issus de la diaspora. L’objectif est de placer les leaders africains au centre d’une actualité vivante, pluridisciplinaire, prospective, pratique et inspirante qui permet à ceux qui se l’approprient de devenir les architectes de l’Afrique de demain. African Shapers s’adresse à tous les passionnés de l’actualité africaine désireux de connaître le parcours des leaders africains : entrepreneurs, cadres supérieurs, décideurs politiques, capitaines d’industrie, professeurs d’université, leaders communautaires, etc. Le site élabore également des listes de personnalités africaines, principalement de femmes et de jeunes, se distinguant dans différents domaines.



Clipse : Comment faire pour trouver les nominations à annoncer, qu’elles soient en milieu d’entreprise ou dans l’administration publique?

P.N : African Shapers publie l’actualité des personnalités africaines partout dans le monde : nominations ou promotions professionnelles, prix reçus, présence sur une liste prestigieuse, etc. Dans le cas d’annonce d’une nomination, il s’agit en fait de faire de la veille informationnelle, en lisant notamment des sites d’actualité locaux et panafricains et les réseaux sociaux comme Linkedin et Twitter. L’objectif est de trouver la bonne information, quant à une nomination qui saura intéresser les lecteurs. On peut également lire des communiqués de presse que l’on reçoit dans sa boîte mail.



Clipse : Quelles sont les étapes à suivre pour structurer un article autour d’une nomination et les informations essentielles qui doivent y figurer ?

P.N : Une information autour d’une nomination se présente de manière générale de la manière suivante : le titre du nouveau poste, les responsabilités liées à ce poste que devra exercer la personnalité, le titre du poste précédent et les responsabilités liées à ce poste. Suivent ensuite une description de l’entreprise, de l’institution ou de l’organisme dans lequel la personne a été nommée afin de bien situer le cadre de cette nomination, les détails sur le parcours académique et professionnel de la personne nommée, les différentes réalisations dans les précédents postes. Le tout doit être étayé de citations si possible. On peut également donner ce qu’on appelle en jargon journalistique « des biscuits », c’est-à-dire, une information pas forcément essentielle pour le sujet traité, mais qui peut être intéressante pour les lecteurs. Par exemple, un nouveau CEO qui serait ceinture noire de Karaté fera sourire le lecteur ou une anecdote sur la personnalité permettra de mieux cerner son profil.



Clipse : Quels sont les pièges à éviter ?

P.N : Les articles sur la nomination sont généralement assez faciles lorsqu’on dispose d'informations sur la personne nommée. L’ossature de présentation est généralement la même pour toutes les nominations, mais le risque est donc de tomber dans la facilité. Le piège est donc de se limiter au portrait contenu dans un communiqué de presse, par exemple, car ce ne sont pas toujours des spécialistes qui rédigent ces portraits. Ainsi, il faut effectuer ses propres recherches afin de donner le plus d’informations possibles sur la personne dont on raconte le parcours.


Par ailleurs, un narratif trop sombre et misérabiliste est souvent véhiculé par certains médias, du genre « Un immigré devenu CEO », mais ne correspond pas à un lectorat africain. Souvent ce narratif n’est appliqué qu’aux personnalités africaines, alors que des immigrés devenus CEO se trouvent partout dans le monde… Il faut éviter également des termes flous utilisés par certains médias occidentaux, copiés aveuglément par des médias africains et qu’on n’applique généralement qu’aux pays africains. Par exemple, le terme “capitale économique” ne correspond à rien dans la réalité. Un pays n’a qu’une seule capitale. Je n’ai jamais entendu parler de la “capitale économique” de la France, des Etats-Unis ou de la Finlande !


Le choix de la photo est également important, car il s’agit de montrer la personnalité sous son meilleur jour, généralement une photo d’une personne qui sourit ou en plein exercice professionnel. Une photo d’une personnalité prise en mauvaise posture ne rehausse pas la qualité du portrait. Pour vous donner un exemple, un jour, une personnalité africaine a été nommée à un poste important dans le monde de la Culture au niveau international. Mais la photo choisie par certains médias non africains ne la montrait pas sous son plus beau jour. Sur African Shapers, nous avons choisi une meilleure photo, car notre objectif est de montrer l’Afrique et les Africains de manière positive, sans nier nos réalités négatives qui existent également dans tous les pays du monde.


Envoyez votre communiqué

Dans tous les pays de votre choix, parmi les 54 pays du continent et les panafricains

Tarifs dégressifs en fonction du volume