Communiqués de presse : trop longs ou trop courts, comment être dans le juste milieu ?

Pour un communiqué de presse efficace, il importe de respecter plusieurs canons, non seulement d’écriture, mais aussi de présentation. Après avoir abordé les aspects d’écriture dans les articles précédents, nous attaquons cette fois la problématique de la longueur d’un communiqué de presse. Voici quelques règles générales sur le calibrage des CP.





Longueur d’un CP : ce que prévoient les standards


En règle générale, il est recommandé que le communiqué de presse tienne sur une page, avant la mise en page. Il ne devrait pas dépasser une page et demie, voire deux pages maximum après insertion des alignements, paragraphes, sauts de pages, gros titres…En effet, plus le CP est court, plus il sera attractif pour les journalistes puis les lecteurs. Mais cette règle ne s’applique pas toujours à tous les types de communiqués. Dans le cas des CP aussi, il existe bien des exceptions.



Bilans financiers, baromètres, sondages, études…des cas d’exception


Il est évident qu’écrire un communiqué pour annoncer un évènement prendra moins de lignes qu’un texte pour présenter les états financiers d’une entreprise. Exiger le même calibrage pour les deux cas serait faire fi de l’impératif du détail qu’impose un CP financier bilan par exemple. En effet, ce CP comprend deux grandes parties avec une part qui résume en quelques informations clés le bilan de l’entreprise, et une autre partie qui donne les détails sur les données économiques de l’entreprise. D’où le besoin d’aller au-delà des deux voire quatre pages. Du fait des nombreux chiffres et détails à fournir et à expliquer, le CP peut même aller jusqu’à huit pages.


Autre exception, les CP de type baromètres, résultats d’études ou de sondages…la longueur peut s’étendre jusqu’à quatre pages, en raison de la compléxité du sujet et du nombre de données. Par ailleurs, le communiquant aura sûrement recours à des tableaux et des graphiques pour illustrer l’étude, ce qui prendra beaucoup de place.


Un troisième cas exceptionnel est celui des CP procéduriers (décisions juridiques ou commerciales) produits par des cabinets d’avocats notamment. Par nécessité de respecter une écriture codifiée propre au monde judiciaire, ce type de CP sera forcément plus simple, même si le sujet doit être simplifié. Pour ce cas précis, il est autorisé d’aller jusqu’à quatre pages.


Si de manière générale, un communiqué de presse doit tenir sur une page ou deux, l’une des astuces pour respecter ce calibrage est l’ajout de pièces jointes ou de liens vers une nouvelle page qui présente plus de détails. S’il s’agit par exemple d’un CP pour présentation d’une étude, l’idéal est de publier le CP sur quelques pages, puis d’y ajouter un lien hypertexte qui renvoie vers l’étude, ou encore, de rajouter l’étude en pièce jointe.

Envoyez votre communiqué

Dans tous les pays de votre choix, parmi les 54 pays du continent et les panafricains

Tarifs dégressifs en fonction du volume