Comment structurer un communiqué de presse pour le rendre attractif ?

Mis à jour : avr. 12



Rédiger un communiqué de presse est un métier. Mais parfois, on souhaite communiquer sans vouloir/pouvoir faire appel à un professionnel pour écrire ce précieux texte. Vous ne savez pas comment vous lancer ? Alors suivez ces conseils pratiques.


Vous voulez prendre en main vous-même votre communication, et notamment la rédaction de votre communiqué de presse ?

Oui, mais voilà, vous ne savez pas par quel bout l’attraper. Parce que même lorsqu’on sait écrire, rédiger un communiqué répond à des règles précises. Et ce n’est pas facile de se lancer, de savoir ce qui retiendra ou non l’attention des journalistes.

Mais pas de panique, voici toutes nos astuces pour bien structurer votre communiqué. Suivez ces quelques conseils pour un communiqué sans fausse note.


Les principes de base


La première chose à savoir, et à retenir tout au long de la rédaction de votre communiqué, c’est que votre texte doit transmettre une information, et non faire la promotion pure de votre entreprise. Qu’est ce que ça signifie ? Si vous vous contentez de dire que ce que vous faites est super (et on n’en doute pas!), le journaliste, lui, a besoin d’être certain que l’information va intéresser ses lecteurs. Aussi, n’hésitez pas à donner des infos sur votre secteur d’activités, chiffres à l’appui, ou d’expliquer en quoi votre concept ou service est novateur.


Ensuite, et cela peut paraître évident, un communiqué doit être clair et pertinent. Pour cela, un conseil : utilisez des phrases courtes et des mots simples. Pas de jargon dans un communiqué, au risque de passer à côté d’une publication dans un média plus généraliste ! Les chiffres que vous inscrivez doivent apporter une information précise et être justes. Soyez clair et concis, pas la peine d’en rajouter ou de paraphraser, allez à l’essentiel.


Ceci nous amène d’ailleurs à notre troisième point : la taille du communiqué. Évitez de faire plus d’une page et demie, au risque de perdre l’attention de vos lecteurs. En bref, soyez brefs !


La structure du CP


Entrons maintenant dans les détails. Pour être efficace, un communiqué doit être structuré en sept parties :

  1. Le titre : il doit être accrocheur, percutant, donner envie de lire la suite. Ce même titre sera aussi l’objet du mail, d’où l’importance d’être “punchy”, si vous voulez que vos destinataires n'effacent pas votre courrier sans même le lire.

  2. Le chapô : dans le jargon journalistique, c’est ainsi qu’on appelle l’introduction (celle que vous voyez généralement en gras). C’est en quelque sorte, le résumé, la synthèse de votre communiqué. Il doit faire entre deux et quatre lignes et répondre à ces trois questions (en version anglaise) : What / Why / Who ? C’est à dire, qui annonce, qu’est ce qui est annoncé et pourquoi on l’annonce ?

  3. La première partie : il faut entrer directement dans le sujet, en développant les arguments de votre annonce. Dès le premier paragraphe, il est nécessaire de répondre aux 5 W (ah, vous comprenez maintenant pourquoi on a parlé anglais juste avant !), c’est à dire What/Why/Who/When/Where, ou pour les non-bilingues : Quoi/Pourquoi/Qui//Quand/Où ?

  4. La citation ou verbatim (vive le latin maintenant) : la citation est importante, car elle permet de proposer une déclaration choc d’une personne concernée par l’annonce (fondateur de l’entreprise, responsable etc). C’est un peu “mâcher” le travail au journaliste, faire comme s’il avait recueilli un témoignage. Et une citation dynamise toujours un article ! Dans cette citation, il est important de mettre de “l’émotion”, c’est à dire de présenter l’engagement de votre entreprise et pourquoi ce que vous faites est important. Vous pouvez aussi si vous le souhaitez, dans la deuxième partie du communiqué, proposer un deuxième verbatim. Généralement celui d’une autre personne également concernée par cette annonce.

  5. La deuxième partie : généralement, le deuxième paragraphe vous permet de prendre de la hauteur, de contextualiser l’information. Elle vise à expliciter pourquoi cette information est importante pour votre environnement ou votre écosystème, et en quoi elle concerne le plus grand nombre. Dans cette seconde partie, on évoque aussi les ambitions à court et moyen termes de l’entreprise en lien avec cette annonce.

  6. Le lien pour les photos : n’oubliez pas d’insérer un lien Wetransfer ou Dropbox (les plateformes les plus sécurisées) pour adresser des photos en complément de votre communiqué. Car un article est toujours publié dans la presse avec une photo. Ceci évitera que les journalistes utilisent des photos peu à propos ou des photos de mauvaise qualité. Insérez une à quatre photos, et éventuellement une vidéo.

  7. Les contacts presse : ils sont essentiels, afin que les journalistes puissent vous contacter pour des compléments d’information ou autre. Indiquez une adresse email, un nom et un numéro de téléphone.

  8. L’apropos : c’est le petit texte en bas du communiqué qui sert à présenter votre entreprise ou vous-même. C’est en quelque sorte votre Wikipédia résumé, qui permet au journaliste de savoir qui vous êtes, votre historique, vos chiffres clés etc. Cette partie du communiqué de presse n’est pas publiée par le journaliste mais elle s’avère essentielle pour sa compréhension de votre activité.

Vous avez désormais toutes les clés en main pour structurer votre communiqué de presse. A savoir tout de même qu’il existe des spécificités selon le type de sujet. Découvrez dans nos articles toutes les astuces spécifiques en fonction de votre actualité :

  • Annoncer le lancement d’un nouveau produit ou service

  • Annoncer un évènement

  • Présenter une nouvelle étude ou baromètre

  • Annoncer un nouveau partenariat ou une acquisition

  • Annoncer une levée de fonds

  • Annoncer ou nomination ou une distinction

  • Annoncer une ouverture de bureau ou un déménagement


Une fois votre communiqué rédigé, il faudra dans un deuxième temps l’envoyer aux bons contacts. Et pour ça, Clipse est là ! Grâce à notre base de données, sélectionnez les médias dans les pays africains qui vous intéressent et adressez-vous aux journalistes qui écrivent sur votre secteur d’activité. Bref, en quelques mots, trouvez le bon relai au bon endroit pour atteindre votre cible, avec Clipse.me.

0 commentaire

Envoyez votre communiqué pour 199€

Dans tous les pays de votre choix, parmi les 54 pays du continent et les panafricains

Tarifs dégressifs en fonction du volume